Offres de stages

  • Évaluation de la biomasse raméale exploitable dans un système agroforestier à partir d’acquisitions lidar

    • Sujet : Estimation de la biomasse raméale dans une parcelle agroforestière à partir d’acquisitions par lidar terrestre
    • Télécharger l'offre de stage
    • Compétences requises :
      • Capacité de prise en main de logiciels (QSM, AMAPscan...)
      • Maitrise du logiciel R
      • Gout pour la modélisation
    • Durée du stage : de 4 à 6 mois
    • Début du stage : A partir de avril 2020 (césure éventuellement possible également).
    • Niveau d’étude : Ingénieur ou Master niveau 2
    • Montant de l’indemnisation : environ 577 €/mois (35h/semaine)
    • Langue : Français
    • Permis B : Nécessaire
    • Projet concerné :
      • Le projet AgroBranche (https://recherche.agroof.net/fichesR&D/agrobranche.html ) porté par la SCOP AGROOF a pour objectif l’étude de la valorisation des branches en agroforesterie pour les filières matériaux et chimie biosourcées. Dans ce cadre l’UMR AMAP (http://amap.cirad.fr/fr) s’intéresse plus particulièrement à évaluation de la biomasse raméale qu’il est possible de récupérer lors de la taille des arbres. La méthodologie utilisée pour évaluer la biomasse sur pied repose sur la technologie LiDAR. Diverses études ont montré l’intérêt du lidar terrestre (TLS) pour évaluer la biomasse des troncs et branches charpentières (Calders et al, 2015, Hackenberg et al, 2015). L’imprécision de la mesure du diamètre des rameaux ne permet cependant pas une évaluation directe de la biomasse raméale (Takoudjou et al, 2016).
    • Missions confiées :
      • La qualité des reconstructions architecturales dépend en premier lieu de la qualité des acquisitions lidar. Le nombre de scans autour d’un même arbre est un paramètre important car plusieurs points de vue sont nécessaires pour limiter les occlusions (parties cachées, non échantillonnées). Mais la "coregistration" des scans (recalage dans un même repaire) peut être imparfaite, à cause, par exemple, de l’effet du vent. La qualité des estimations de biomasse sera donc à évaluer en fonction de différents paramètres d’acquisition : nombre de positions de scan, densité de points, données plus ou moins bruitées.
      • Une autre source de biais est l’existence d’erreurs de reconstruction topologique automatique (par exemple une branche n’est pas raccordée au bon endroit). Le logiciel AMAPscan (http://amapstudio.cirad.fr/soft/scan/start) permet de corriger ces erreurs et également d’affiner les estimations de diamètre. Cependant ces corrections sont chronophages et doivent être autant que possible réduites à l’essentiel. Une analyse des biais induits par les erreurs de reconstruction topologique sera donc à réaliser.
      • Les analyses (1) et(2) pourront alors déboucher sur un protocole opérationnel d’acquisitions lidar
      • Le logiciel QSM permet de fournir des estimations de volume ligneux par classes de diamètre. Un produit attendu sera donc l’évaluation de la biomasse récupérable suivant différentes conduites de taille.
    • Contact : Faire parvenir CV + lettre de motivation, Jean DAUZAT: dauzat@cirad.fr; Tél.: 04 67 65 67 61- Secr. : +33 4 67 61 65 76
      Rémi VEZY : remi.vezy@cirad.fr; Tél.: 04 67 61 44 55 - Secr. : +33 4 67 61 75 25
    • Télécharger l'offre de stage
  • Evaluer le potentiel de développement de l’agroforesterie

    • Sujet : Etude de faisabilité des produits bois agroforestiers en Languedoc Roussillon.
    • Télécharger l'offre de stage
    • Compétences requises :
      • Intérêt pour l’agriculture, le développement rural et l’agroforesterie
      • Curiosité, adaptation et rigueur pour recueillir et exploiter des données
      • Autonomie, prise d'initiatives et travail en équipe
      • Capacités relationnelles et rédactionnelles
      • Maîtrise des techniques d'entretien
    • Durée du stage : 6 mois
    • Début du stage : A partir de février > mai 2020 (césure éventuellement possible également).
    • Niveau d’étude : Formation Bac +5
    • Montant de l’indemnisation : environ 554 €/mois (35h/semaine)
    • Langue : Français
    • Permis B : Nécessaire
    • Déplacements : véhicule de service et voiture personnelle (remboursement des frais)
    • Projet concerné :
      • Ce stage se déroule dans le cadre du projet multi-partenarial ADRENOME (Agroforesterie Développement, Recherche et ENjeux en Occitanie MEditerranéenne) piloté par la FD CIVAM 30 qui a débuté en juillet 2019 pour 3,5 ans. Les principaux partenaires impliqués sont la SCOP AGROOF, l’lNRA de Montpellier - UMR System, la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, l’AFAHC Occitanie (association régionale des opérateurs de l’arbre et de la haie), la FR CIVAM Occitanie. L’objectif de ce projet est de définir et de concevoir les outils permettant le développement et l’adaptation durable de l’agroforesterie dans le contexte de l’Occitanie méditerranéenne.
    • Objectifs spécifiques:
      • - Identifier les acteurs de trois filières potentielles des produits agroforestiers (bois d’œuvre, bois énergie, chimie verte). Compte tenu de l’importance locale de l’agroforesterie sur des aspects purement agroécologiques, on ciblera essentiellement les marchés en circuits courts afin de mieux valoriser le produit agroforestier face aux produits forestiers ou industriels.
      • Déterminer les approches et leviers suscitant l’intérêt de ces acteurs pour les produits agroforestiers et le potentiel commercial (prix, contractualisation, intégration dans une démarche carbone…), notamment au regard des produits forestiers classiques.
      • Identifier des pistes pour la réalisation d’au moins un partenariat innovant par département permettant une valorisation à haut potentiel des produits agroforestiers.
      • Identifier les thèmes de recherche potentiels par type de produits selon la pertinence en terme de débouchés.
    • Contact : Faire parvenir CV + lettre de motivation à Fabien Liagre, liagre@agroof.net avec en sujet du mail : "candidature stage ADRENOME 2020" - 04 66 58 85 47 / 06 22 10 42 42
    • Télécharger l'offre de stage